Vous êtes ici: L’oeuvre / Peintures à l’huile / Portraits / Max Geck

[Translate to Français:] Max Geck

Date: um 1930
Matériel: Huile / toile
Dimensions: 48 x 43 cm

 

Un homme d'âge moyen nous regarde par dessus son épaule tourné. Son regard est clair et précis. Ses cheveux noir complet a un descendant sur la zone en forme de V dans le milieu de la racine des cheveux au-dessus du front. Les lèvres pulpeuses sont fermés. L'homme est vêtu d'un manteau blanc, un col de chemise jaune clignote sur lui. Dans sa main droite, il tient un objet oblong rouge. Que ce soit d'un pinceau ou d'un (plomb) crayon, n'est pas de susciter, depuis la pointe de l'objet est caché.

Trois autres attributs sont en face de l'homme. Une pomme jaune-rouge, un rouleau de parchemin et une petite sculpture antique. Attitude et robe de la figure rappellent le type de "Petit Herculanum." Il s'agit d'une statue de vêtement féminin de la fin du 4e Siècle avant JC (période classique tardive), qui a été trouvé dans le hangar à l'éruption du Vésuve Herculanum sur la baie de Naples.

Sog. Kleine Herkulanerin (30 – 1 v. Chr.), Marmor. H. 181 cm. Inv. Hm 327. Aus dem Theater von Herculaneum. 1736 von König August III. für Dresden erworben. (© Staatl. Kunstsammlungen Dresden, Aufnahme Ingrid Geske)

Elle porte une tunique et un manteau sur elle, elle a serrée autour du corps. Contrairement Griebel peint "Petit Herculanum" elle tient son bras droit un peu plus élevé, de sorte que la main se trouve presque à l'épaule et peut être vu. Il interprète l'attitude qu'ils ont essayé de mettre la couche de finition haut sur l'épaule gauche. L'interprétation de l'original grec est controversée depuis représentants romains effectuer presque toutes les têtes de portrait contemporain et ont rarement attributs. Il n'est donc pas tout à fait clair si elle était peut-être à l'origine échangé à la représentation d'une déesse ou personnification.

Contrairement à la demi-profil de l'homme qui a peint statuette est moins détaillée. Le visage de l'homme ressemble presque modélisé. Habilement répartis zones d'ombre Fritz Griebel et a suivi de près les différentes nuances de couleur sur la peau. Ils oscillent entre beige, rouge, blanc et gris.

Le visage peint naturaliste de l'homme attire le spectateur immédiatement dans le sort. Corps et les objets sont peints en revanche, presque rudimentaire. L'image est comme un instantané disposés: tout à coup, l'homme tourne la tête loin des objets et nous regarde directement.

Fritz Griebel ce portrait de son ami Max Mec (1898-1980) en tant que peintre. Il a étudié avec lui à l'Ecole des Arts Appliqués de Nuremberg, plus tard, l'Académie des Beaux-Arts. La vie et l'œuvre de Max Mec n'ont pas été explorées. On sait qu'il a travaillé comme architecte tard.

La vie immobile de modèle figure, parchemin et la pomme se réfère tout d'abord à la tradition séculaire, qui a été établi dans les écoles d'art prochains modèles nus après antiquités. Sur les autres pommes et statuette sujets populaires Fritz Griebel et serait en fait indispensables pour son autoportrait. Peut-être les deux amis partagent un amour pour l'antiquité.

 

Littérature:
Klaus Stemmer (Hg.): Standorte. Kontext und Funktion antiker Skulptur. Berlin 1995, S. 387.

 

Antje Buchwald 2014